Que faut-il savoir sur la peinture anti-bruit ?

Pour résoudre les problèmes engendrés par le bruit, il est possible d’utiliser une peinture isolante phonique. En effet, la peinture antibruit est destinée à vous aider à insonoriser une pièce et ainsi, améliorer votre bien-être. En tant que produit innovant et isolant, les avis sur la peinture antibruit sont plutôt positifs. La peinture phonique est une peinture de type acrylique.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux de peinture

Peinture antibruit : les caractéristiques

Les ingénieurs se sont directement inspirés de la capacité de réduction sonore de la neige pour fabriquer la peinture antibruit. Il s’agit d’une peinture acrylique, c’est-à-dire avec une base aqueuse qui renferme des microbilles de verres. Ces composants forment une barrière phonique en stockant de l’air. C’est cette capacité qui évite aux sons de se propager à travers les murs. L’intérêt majeur de la peinture isolante phonique est d’atténuer les nuisances sonores.

La peinture antibruit demande une sous-couche acoustique spécifique pour créer une double couche d’air qui va absorber les sons. Le bruit est ainsi limité entre les pièces et vous pouvez aussi l’appliquer au plafond pour réduire les bruits venant de l’étage de dessus. En outre, ce type de peinture possède d’autres caractéristiques propres, à savoir :

  • Sa couleur blanche et mate, mais peut aussi être teintée,
  • Elle peut être recouverte par un autre revêtement comme le papier peint.
  • Elle est lessivable.
  • Sa qualité isolante du froid,
  • Elle empêche les déperditions de chaleur.

100 % gratuit : devis pour vos travaux de peinture

Comment appliquer une peinture antibruit ?

Pour appliquer correctement une peinture antibruit, vous ne devez pas faire l’impasse sur une série d’étapes préliminaires.

1. Préparer le support à peindre

Cette étape est indispensable avant tous les travaux de peinture. Si le support est en très mauvais état, vous aurez besoin de décaper l’ancienne peinture et de reboucher les fissures. Vous devez aussi prévoir l’application d’une toile de verre de quelques millimètres d’épaisseur pour obtenir un rendu parfait du support et favoriser l’isolation acoustique. Pour un mur en bon état, un nettoyage grossier est largement suffisant. Vous n’aurez qu’à dépoussiérer le mur à peindre pour un parfait accrochage.

2. L’application de la sous-couche phonique

L’application de la sous-couche phonique se fait, de préférence, à l’aide d’un rouleau nid d’abeille. Il est conseillé de commencer par les angles et les contours en vous servant d’une brosse à rechampir. Le mieux est d’opérer par zone de 1 m² en vous assurant de bien superposer les bordures afin que les délimitations ne soient pas trop voyantes. Appliquez la sous-couche horizontalement pour le premier passage et verticalement pour le deuxième, ou inversement en évitant de recharger la peinture. Cette sous-couche prend environ 4 heures à sécher totalement.

3. L’application de la peinture phonique

Pour appliquer la peinture phonique, il est conseillé d’utiliser un rouleau à poils mi-longs. Pour cause, celui-ci permet d’offrir une parfaite régularité. Pour la mise en œuvre de la deuxième ou troisième couche de peinture, vous devez procéder de la même manière que celle de la sous-couche. Pensez seulement à bien respecter le temps de séchage de la peinture indiqué sur l’emballage.

Comparez plusieurs devis gratuits pour vos travaux de peinture

Les avantages de la peinture antibruit

La peinture isolante phonique est un produit technique à appliquer sur un mur déjà peint ou non. Cette peinture a été pensée de manière à ne pas compromettre l’aspect décoratif de votre mur ainsi que pour optimiser l’isolation et la qualité de vie des résidents. Grâce à la texture et à la finition veloutées de cette peinture acrylique, elle est facile à appliquer. Ce type de peinture a l’avantage d’être lessivable et s’adapte parfaitement aux murs et à la boiserie. Il existe aussi des peintures phoniques spéciales plafond.

Les propriétés d’une peinture antibruit sont quelque peu différentes d’une peinture ordinaire. En effet, elle offre :

  • Un rendement de 10 m²/litre,
  • Deux heures de séchage,
  • Un temps de séchage de 6 heures entre les couches,
  • Un taux de COV de 2 gr/litre.

Dans tous les cas, pour avoir un parfait rendu, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel.